Interprétation de rêve

Pâques orthodoxe: histoire et faits intéressants

Pin
Send
Share
Send
Send


Pratiquement tous les chrétiens associent cette fête aux mots "Le Christ est ressuscité!" Cependant, il est connu de la Bible que cette fête était quelque chose de différent pour les anciens Juifs. Quand les gens ont commencé à célébrer Pâques, qu'est-ce que cette fête signifiait pour eux? Quelles sont les racines des symboles de Pâques modernes?

Pâques avant le Christ

Pour les anciens Juifs, Pâques (ou plutôt Pessa'h, qui se traduit par «passer») était un jour férié associé à l’exode de leur peuple de l’esclavage d’Égypte. Dans les temps anciens, ce jour-là, chaque famille devait massacrer un agneau annuel (c’est pourquoi l’animal est devenu le symbole principal et le plus ancien de la fête). Plus tard, les coutumes ont changé et le matzo (pain sans levain) est devenu la nourriture rituelle.

Selon une ancienne légende, le Messie (roi de Juda) était censé apparaître à Jérusalem à Pâques. Par conséquent, les gens ont si joyeusement rencontré Christ, qui est entré dans la ville sur un âne quelques jours avant la célébration. Et pour la même raison, le maire était tellement alarmé. Craignant un soulèvement populaire et le fait que Jésus, qui avait une grande influence sur les gens, veuille attaquer le gouvernement, ils le saisirent et l'exécutèrent.

Lumière résurrection

Le calendrier des vacances de Pâques orthodoxes (et pas seulement) ne se limite pas à la résurrection du Seigneur.

  • Jeudi saint, au cours duquel a eu lieu la dernière Cène (d'après ce que les apôtres ont décrit ce jour, il est clair qu'il s'agissait d'une célébration de la Pâques juive). Dans la nuit de ce jour, à cause de la trahison de Judas Iscariot, le Fils de Dieu fut saisi.
  • Vendredi saint Le jour de l'exécution de l'Agneau de Dieu (faisant de nouveau référence à Pessa'h: ce jour-là, il fut décidé de poser l'agneau en signe de sacrifice rituel à Dieu).
  • Grand samedi. À l'heure où toute la ville fête Pâques, les grands prêtres ordonnent de protéger le corps du Christ, craignant que les disciples le volent et déclarant qu'il est ressuscité, comme promis.
  • Résurrection du Christ. Des femmes à la myrrhe viennent dans la tombe, dans laquelle elles ont enterré Jésus, pour demander aux gardes de laver le corps, mais la tombe est recouverte d'une grosse pierre. Le Seigneur envoie un ange du ciel qui roule d'une pierre et montre une tombe vide, disant aux femmes qu'il n'y a personne pour qui elles recherchent - il est ressuscité.

Nous rappelons: à cette époque, le jour férié et la semaine se terminaient le samedi. Le dimanche d'aujourd'hui est un hommage à ces vacances.

  • Après 8 jours, le Fils de Dieu est venu vers les disciples. L'apôtre Thomas a déclaré auparavant qu'il ne croirait pas à la résurrection de son professeur avant de l'avoir vue de ses propres yeux (par conséquent, l'avertissement «Thomas n'est pas un croyant» est apparu dans notre peuple). Jésus lui demande de toucher sa main aux plaies sur ses paumes.
  • Ascension du Seigneur. 40 jours, Jésus prêche aux disciples et autres fidèles. Le 40ème jour, il monte au ciel.
  • Pentecôte Le cinquantième jour, les disciples reçoivent les dons du Saint-Esprit. Les orthodoxes célèbrent la Trinité en ce jour.

Les anciens chrétiens célébraient chaque vendredi les souffrances du Christ (ce jour-là était le jour du chagrin et du jeûne) et le dimanche de son joyeux retour à la vie. Plus tard, cette fête a été célébrée uniquement à l'anniversaire de la mort du Christ. Au IIe siècle, elle était déjà vénérée par toutes les églises chrétiennes: lors de la Pâque juive, elles célébraient le "Fast Carême" et le dimanche - "La Pâques de la joie".

Au fil du temps, le «conflit de Pâques» a surgi dans différentes églises, puisque cette fête a commencé à être célébrée à différents moments. L'empereur Constantin le Grand a convoqué un conseil dans la ville de Nicée en 325 (le congrès des représentants de toutes les églises), appelé plus tard le premier concile œcuménique. Ils ont décidé de célébrer le jour de la célébration premier dimanche après la première pleine lune de printemps. Le principal objectif de cette réforme était: d’établir une célébration pas le même jour que la Pâque juive.

Certes, à cette époque, les gens continuaient de célébrer deux jours de Pâques: triste et joyeux. Et seulement au 5ème siècle, ce nom a commencé à indiquer seulement un joyeux jour férié du dimanche.

Pourquoi les dates de célébration pour les orthodoxes et les catholiques ne convergent-elles pas?

  • 1582 année. Le pape Grégoire XIII (l'Église catholique romaine) a présenté son propre pascal, ce qui lui a valu de modifier tout le calendrier festif. Il a ensuite été nommé d'après son «auteur» - le Grégorien. Dans ce calendrier, Pâques peut être célébrée non seulement plus tard par les Juifs, mais avant, et même coïncider avec. Dans une année, cela peut coïncider avec les orthodoxes, dans l’autre - différer d’une semaine et dans la troisième année - d’un mois.
  • 1923 Meletiy the Fourth, patriarche de Constantinople, a créé au calendrier chrétien un autre calendrier, appelé le nouveau calendrier julien. Les chrétiens orthodoxes de Roumanie, de Serbie et de Grèce sont passés à cela.
  • Quant au style ancien (calendrier julien), il est encore utilisé par les temples de Géorgie, de Russie, de Biélorussie, d'Ukraine (pas tous) et d'Athos.

10 faits intéressants sur cette fête

  1. La fête a beaucoup de personnages qui tombent sur les tables de célébration. Par exemple, il s’agit d’un agneau dont nous avons déjà parlé plus haut (dans notre pays, on cuit souvent un gâteau en forme d’agneau et, dans les pays du Sud, on égorge encore un jeune agneau à Pâques). De plus, de nos jours, Pâques est symbolisée par le poulet et les poulets (aucun commentaire ici, car nous peignons ou peignons des œufs). Et de l’Occident, la mode des lapins de Pâques, symbole de la fertilité printanière, nous est parvenue (les enfants modernes aiment beaucoup les lapins en chocolat, ils ont même commencé à être consacrés dans l’église au même titre que les gâteaux de Pâques).
  2. Krashanki et pysanki modernes décorent avec des couleurs et des motifs différents. Mais le plus traditionnel est le rouge. Une légende est associée à cette couleur. Marie-Madeleine se rendit chez l'empereur Tibère en lui donnant un œuf de poule (car il n'était pas d'usage de venir devant le public les mains vides) et en proclamant que Jésus-Christ était ressuscité. Ce à quoi l’empereur a fait remarquer avec scepticisme: "Ne peut pas rester debout, tout comme cet œuf blanc ne peut pas devenir soudainement rouge." À ce moment, l'œuf est devenu rouge aux yeux de toutes les personnes présentes. L'empereur étonné s'écria: "En vérité, il est ressuscité!"
  3. Les œufs de Pâques sont un divertissement traditionnel pour les enfants. Dans les pays slaves, les enfants sont en compétition, leur œuf roulera plus longtemps ou, comme en Ukraine, se frappent un œuf, vérifiant qui l'a plus fort. En Europe et en Amérique, les adultes cachent des œufs colorés dans la maison ou dans la cour le matin. Les enfants les cherchent, sachant qu'ils ont trouvé le "nid du lapin de Pâques". Et bien sûr, si le bébé était méchant, un lapin de fête avec une clochette autour du cou ne regarderait pas dans sa cour!
  4. Et en Bulgarie, leur divertissement. Dans ce pays, à Pâques, des pots en argile sont largués des toits des maisons.
  5. Les Grecs, ainsi que les habitants de nombreux pays d'Amérique latine, ont allumé un grand feu de joie près du temple, où le bourré Judas Iscariot est jeté, voulant le punir de cette manière. Souvent, cette combustion rituelle est accompagnée de feux d'artifice.
  6. Ce jour-là, de petites filles suédoises se déguisent en sorcières et, munies d'un pot en cuivre, vont chez leurs voisins pour demander des friandises.
  7. Quant aux enfants américains, ils sont plus susceptibles de concourir dans le roulage des œufs le long de la piste. Ce jeu est si populaire qu'il est organisé chaque année par le président devant la Maison Blanche. Des centaines de bébés se rassemblent pour chevaucher leur krashanka sur la pelouse présidentielle.
  8. Maintenant, beaucoup de gens achètent des œufs en chocolat, en perles ou en bois. Mais ce symbole de Pâques peut aussi provenir d'un autre matériau. Par exemple, les bijoux de Peter Carl Faberge, un Allemand de nationalité vivant dans la Russie pré-révolutionnaire, sont considérés comme les œufs les plus chers. En 1883, le tsar Alexandre a ordonné à un maître de Pâques de faire un cadeau à son épouse couronnée.
  9. Kulich - un symbole de la fête. Pendant ce temps, dans les vieux livres, rien ne mentionne une telle cuisson au four. Le fait est que le pain de printemps spécial est une tradition païenne qui, dans notre pays, a migré vers les règles de l'église. Mais les ménagères modernes décorent les gâteaux de Pâques avec des croix, faisant ressembler cette cuisson à un petit temple.
  10. Ce jour-là, il était nécessaire de trouver un équilibre avec tous les membres de la famille. C'est pratique à faire si vous vivez dans une ville ou un village, car à Pâques, tout le monde va traditionnellement en visite. Mais que se passe-t-il si votre famille est loin? Dans ce cas, même à l'époque pré-révolutionnaire (et pas seulement en Russie), des centaines de cartes de vacances étaient imprimées, que les gens envoyaient à leurs parents et amis. Nous avons décidé de décorer notre article avec eux!

Traditions orthodoxes

  • De retour de l'église avec des kulichs consacrés au petit matin, les chrétiens orthodoxes (non seulement échangent les salutations rituelles "Le Christ est ressuscité" - "véritablement rose"), mais aussi un baiser trois fois, qui a été maintes fois représenté sur des cartes de vacances. Dans les temps anciens, cette coutume ne durait pas un, mais 40 jours.
  • Feu sacré. Il s'enflamme dans le temple du Saint-Sépulcre. Les prêtres le livrent de Jérusalem dans leurs villes et le répandent dans diverses églises. Les croyants peuvent acheter une lampe et une bougie et après le service porter ce feu dans leur maison. On pense qu'il devrait être maintenu toute l'année.
  • Les cloches annoncent bruyamment Pâques. Ce jour-là, tous les croyants peuvent grimper au clocher et s'essayer eux-mêmes. Bien sûr, les enfants y courent en premier. C'est sonore et joyeux dans le cimetière! Surtout quand on sait qu'avant cela, toutes les cloches ont longtemps été silencieuses, signe de tristesse pour la Passion du Christ.
  • Traditionnellement, la plupart des travaux de Noël (cuire des gâteaux, faire des paskas de fromage cottage, colorer des œufs) sont effectués le jeudi saint. En outre, cette fête s'appelle Nettoyer, de sorte que l'hôtesse de nos jours lave les vitres et nettoie la maison. Et bien sûr, quelle journée propre sans baigner toute la famille!

Et il y a aussi une opinion selon laquelle, dans les pays slaves, Pâques est étroitement liée à de nombreuses anciennes croyances magiques. Est-ce vraiment le cas? La réponse est dans ce court documentaire:

Pin
Send
Share
Send
Send