Interprétation de rêve

Variété de noms masculins et féminins en Estonie

Pin
Send
Share
Send
Send


Je suis né et j'ai grandi en URSS et je me souviens très bien que nous avions un compte spécial sur les pays baltes - c'était notre Europe soviétique. Les Européens semblaient particulièrement estoniens - presque finlandais! Et la langue est si inhabituelle, et les noms sont si étranges, scandinaves, qu’il nous semblait alors. Surtout, nous nous souvenons du nom de Lembit tiré de l’histoire de Sergey Dovlatov, écrivain soviétique remarquable "antisoviétique" qui a vécu quelque temps en Estonie.

Aujourd'hui, l'Estonie fait partie de l'Union européenne, elle est encore plus proche de l'Europe, plus loin de nous. Mais les amis y vont souvent en vacances: Tallinn est une ville merveilleuse, petite et un peu fabuleuse. Et nous avons demandé une blague pour savoir s'il y a des Lembits en Estonie? Des amis ont pris cette demande au sérieux de manière inattendue et ont mené toute une étude sur les noms estoniens. Que sont-ils, sont-ils très différents des européens et des russes? Et c'est ce qui s'est passé ...

L'histoire de l'Estonie dans ses noms

L'Estonie est un pays avec une histoire jeune et complexe. Par conséquent, les noms qu'il contient sont nombreux et d'origine très différente. À une époque, les Allemands et les Finlandais vivaient ici, puis les Russes, les Ukrainiens et les Biélorusses. Eh bien, les Estoniens eux-mêmes, avec leurs noms estoniens, comme vous pouvez le deviner, ont également vécu ici. Des gens lents, calmes, économiques avec un sens juste de la dignité.

Aujourd'hui, dans un pays qui fait partie de l'Union européenne, les enfants tentent de s'appeler par des noms européens communs qui ne leur couperont pas l'oreille quelque part à Londres ou à Munich. Par conséquent, personne ne s'appelle Lembit ici, même à la mémoire de Dovlatov, qui a correctement noté que le nom est le même épopée historique que notre Bova ou Mikula.

Mais certains noms estoniens traditionnels ont disparu, dans lesquels il n'y a rien d'épique. Par exemple, les filles s'appellent moins souvent Christine, les garçons chrétiens. Ils disent que le nom de Kevin est aussi traditionnel estonien et est devenu moins commun. C'est donc là que "les jambes grandissent" de Kevin Costner!

Des anciens noms tiennent leurs positions ici:

  • Laura
  • Martin
  • Anna
  • Marie
  • Sofia,
  • Rasmus
  • Robin.

Origine des noms

Les Estoniens sont le peuple finno-ougrien et les finno-ougriens ne distinguent pas les noms par sexe. Ceci s'applique également aux noms. Les noms de famille n'ont pas de terminaison féminine, contrairement au russe "Petrov - Petrov". Vous serez M. et Mme Myge et un point c'est tout. Dans l’Antiquité, les Estoniens n’avaient pas de nom de famille, mais uniquement les noms et les annexes qui y étaient rattachés, indiquant l’occupation de son transporteur ou son lieu de résidence.

À propos, le servage existait également ici et il fut aboli dans la première moitié du XIXe siècle: l'industrie se développait rapidement dans les pays baltes et les prolétaires, des personnes détachées de la terre, étaient nécessaires. C'est alors qu'ils se sont écartés de leurs noms de famille.

En même temps, comme il se doit dans toute société bourgeoise décente, la notion de national devient très importante. C'est au XIXe siècle en Estonie qu'ils auraient pu appeler le jeune garçon Lembit, pour faire revivre l'ancien nom "à la recherche de racines", pour ainsi dire. Avec Lembitas, ressuscité:

  • Meelisa,
  • Le Caire
  • Himots.

Ce sont tous d'anciens noms païens. Mais avec les noms païens féminins, le problème est que, pour une raison quelconque, ils n'ont pas survécu. Mais les scientifiques folkloristes suggèrent qu’ils étaient:

  • Aita,
  • Vaike,
  • Virve,
  • Maimu

L’Estonie, avant de faire partie de l’empire russe, est tombée sous la domination allemande. Bien sûr, cela se reflète également dans les noms. Par conséquent, Johannes et Johann sont assez communs ici.

L'adoption du christianisme a également eu son effet à son époque - les enfants étaient appelés selon le calendrier catholique. D'où toutes les Elisabeth et Marie, ainsi que les Tomas, Peter, Andreas.

Petite histoire indépendante

Dans les années 1930, pour la première fois, l'Estonie est devenue un État indépendant indépendant, pas pour longtemps, comme on s'en souvient. Et pour effacer la mémoire du passé "colonial", le gouvernement a décidé de traduire certains noms de l'allemand en estonien. Après tout, nous savons que parfois les noms et prénoms ont une signification sémantique bien définie. Par exemple, Kuznetsov (je l'explique dans des exemples russes). Eh bien, ces noms allemands succombent à la traduction. Donc Wilfrida est devenue Kalevi - vous vous souvenez de Kalevala? Les Estoniens ici se souviennent très bien de leur épopée. Et le nom Urmas est une traduction estonienne de l'allemand Friedebert.

Les Estoniens, à la suite de l'identité nationale, ont goûté et commencé à créer des variations de noms traditionnels à la manière estonienne. Le nom simple et banal d'Anna, comme en Angleterre et en Russie, est devenu beaucoup plus estonien lorsque les voyelles lui ont été ajoutées: Aana, Aine, Aino. Merveilleuse variété! Mais je ne suis que pour: c'est mieux que lorsque 25% des femmes dans le pays de Natalia, 25% de Tatyana, 25% de Yulia et le dernier quart d'Olya. Qu'il y ait de la variété.

Estonien vers Russe

Je me demandais comment les noms estoniens sont traduits. Et voici quelques exemples. Il s'avère qu'un Martin inoffensif est comme le dieu Mars, rien de moins! L'un des noms les plus populaires dans le pays est Rasmus, "bien-aimé". Caspar - le nom est clairement d'origine allemande et se traduit par "gardien du trésor". Le nom Arvo sonne très estonien et est traduit par «cher». Ivo - "Oignon d'if", Sander - "Protéger les gens".

Parlons maintenant des prénoms féminins. Wilma est un «défenseur volontaire», Kirke est un «dimanche» et son nom très populaire et très courant, Laura, signifie «couronné de laurier». Les noms Sofia, Annabelle et Lizette sont également très courants en Estonie.

Russes en Estonie

Ils disent que les Estoniens n'ont pas traité les Russes de manière aussi radicale que les Lettons et les Lituaniens. Il n’est pas surprenant qu’aujourd’hui les noms russes soient très populaires et répandus ici: Maxim, Nikita, Artem. Oleg et Sergey se rencontrent aussi fréquemment.

Conclusion:

Pin
Send
Share
Send
Send